Fièvre chez l'enfant. Mise au point des recommandations

Les recommandations Afssaps de 2005 viennent de faire l'objet d'une actualisation par l'HAS.

Points essentiels:

  • Il y a fièvre si > 38°. Pas de seuil thermique défini pour une prise en charge thérapeutique.
  • Prendre en considération le comportement de l'enfant (son inconfort) et la perception des parents.
  • La fièvre n'est en soi pas dangereuse, elle est le témoin de la réponse immunitaire.
  • Les antipyrétiques ne préviennent pas du risque de convulsions.
  • La prise de température rectale par un thermomètre électronique reste la méthode de référence.
  • En cas de fièvre, le paracétamol est à utiliser en première intention.
  • L'association à un AINS peut être envisagée en cas d'inconfort persistant après 24h, avec réévaluation médicale.
  • Les AINS sont contre-indiqués en cas de varicelle et utilisés avec prudence si suspicion d'infection bactérienne.
  • L'acide acétyl salicylique qui faisait partie des propositions thérapeutiques antérieures ne doit pas être utilisé.

Message principal

La fièvre est définie par une élévation de la température centrale au-dessus de 38 °C, en l’absence d’activité physique intense, chez un enfant normalement couvert, dans une température ambiante tempérée.

La fièvre n’est généralement pas dangereuse. L’enfant fébrile peut présenter un changement de comportement (apathie, anorexie, céphalées, diminution des activités, etc.) qui témoigne, au même titre que la fièvre, de sa réponse immunitaire. Cette situation peut être inconfortable et justifie alors un traitement. L’objectif du traitement est la suppression de cet inconfort et non la normalisation de la température.

Fiche mémo HAS 


Haut de la page

Les téléchargements des documents en PDF sont disponibles pour les abonnés de la revue.

Pour vous connecter, cliquez ici